[W1] Introduction

Publié le par 1A 08/09 notes

 

Étienne Wasmer


Principes de microéconomie



Séance 1


1.Introduction: deux questions (surprenantes?) d'économistes

1.1.Première question: l'impact de la télévision

La télévision a-t-elle vraiment un effet négatif sur le développement cognitif des enfants?

La première idée des économistes est de trouver une façon de quantifier ce problème, de rendre mesurable une idée abstraite.

Ils veulent faire une étude purement empirique, en utilisant cette coleman study de 1965, quand la télévision n'existait pas encore. Le but est de comparer le développement des enfants de ces différentes familles.

L'erreur d'interprétation la plus évidente est que l'on va attribuer à la télévision ce qui est en fait le niveau de développement financier de la famille en question. La corrélation ici ne vaudra pas causalité. Il faut imaginer quelque chose de plus subtile.

Il se trouve qu'aux USA la diffusion de la télévision ne sait pas fait d'un coup dans tous les États et toutes les villes. D'abord en 1941 pendant la guerre, puis avec l'entrée en guerre des USA, le gouvernement à décider de geler le développement de la télévision, et d'encourager les industries à plutôt produire dans l'effort de guerre. Enfin, la diffusion de la télévision a repris. Ce processus a donc été graduel et a pris une vingtaine d'année. C'est une variation exogène de l'arrivée de la télévision sur territoire américain, il ne dépend pas du type de famille dans lequel vivent ces enfants. L'idée du texte est donc de comparer les résultats de ces tests dans familles vivant sur des territoires exposés à la télévision à ceux des familles non exposés, et toutes choses égales par ailleurs, obtenir un écart dans de développement cognitif des enfants et l'attribuer à la télévision. On se débarrasse de tous les autres facteurs qui pourraient affecter cette relation.

Une étude quantitative permet d'affirmer des choses de façon agnostique sans avoir d'apriori particulier sur la question.

1.2.Deuxième question: l'interdiction de fumer

Beaucoup de pays ont interdit la cigarette dans les lieux publics. Y-a-t-il un lien entre l'interdiction de fumer dans les bars et les accidents de la circulation liés à l'alcool? Cette deuxième étude a été publiée en juin 2008. Là encore, les économistes on posé le problème de façon quantitative. Les USA sont un pays extrêmement décentralisé, les lois sont propres aux États, ce qui permet des études comparatives.

Cette corrélation est extrêmement forte.

Ces résultats suggèrent que ces interdictions doivent être nationales et certainement pas locales, et qu'il faut se méfier du discours ambiant, la réalité est différente de ce que les gens pouvais percevoir.

1.3.Résumé de la démarche scientifique

Il est globalement utile de construire une démarche quantitative, de se donner des indicateurs et de regarder si ces indicateurs sont affectés par une décision de politique publique. Ce n'est pas la seule façon de travailler, il faut aller au delà de cette analyse chiffrée et tenir compte de contextes historiques, philosophiques... L'alliance des deux est fructueuse et permet d'éviter des débats assez stériles.


2. Ce qu'est réellement la sciences économique

2.1.Définition historique de la discipline

C'est de cette rareté que va naitre l'échange, car de la rareté nait l'échange qui constitue un équilibre, assuré dans la vision classique par les prix.

Dans le contexte de la guerre froide, ce qui motive les économistes est de savoir si il y a un modèle économique qui domine l'autre. Le marché est-il la meilleure façon d'allouer les ressources, ou la planification centralisée (un petit groupe qui dirige l'économie, fixe les prix). Tout le manuel de Samuelson est centré autour de cette question.

2.2.Définition moderne de la sciences économique

L'immense crise financière qui est en train de nous toucher est le symptôme de cette rareté de l'information. Des banques immenses sont en quasi-faillite car ces banques ont acheté des actifs financiers en asymétrie d'information, elles n'avaient pas donc le contrôle sur la qualité de ces actifs, elles ont acheté sans toujours savoir, et l'expérience a montré qu'elles se sont trompé massivement.


3.Détails pratiques sur le cours

3.1.Plan du cours

3.2.Les manuels

3.3.La place des mathématiques

3.4.Intuitions économiques: ouvrages conseillés

3.5.Quelques conseils

3.6.Articulation cours/conférences de méthode


4.Trois principes fondamentaux

4.1.Le coût de l'opportunité

C'est la perte de l'usage alternatif de son temps. Ce sont les opportunités sacrifiées à la suite d'une décision. Le coût d'opportunité peut être de temps ou d'argent.

4.2.L'optimisation

Optimiser c'est prendre la meilleur décision compte tenu des caractéristiques de la situation. Il y a deux limites à l'optimisation, la première limite est l'optimisation est sous contrainte (de budget), la deuxième est rationnelle, lorsque l'on ne connait pas toutes les conséquences des décisions que l'on prend. On probalise alors les conséquences des décisions. Le choix rationnel s'oppose au choix impulsif, mais ne s'oppose pas à la dimension d'altruiste; on peut être rationnel et altruiste.

4.3.Le raisonnement à la marge

Exemple: Un employeur propose à son employé, qui gagne 20euros par heure, de travailler une heure supplémentaire à 25euros. Comment expliquer l'attitude de l'employé? Il peut être paresseux, désintéressé, irrationnel, ou plusieurs de ces caractéristiques à la fois.

Il est paresseux, car tout le monde est paresseux: personne ne veut travailler plus mais personne ne veut travailler plus sans une compensation qui est à la hauteur de l'effort demandé. A la marge veut dire plus ou moins pour une action donnée. Personne ne veut travailler plus sans compensation pour cette idée de coût d'opportunité. L'individu prend sa décision considérant l'effort marginal que requiert cette heure supplémentaire, et compare ça à la compensation qui lui est donnée.

Il n'est pas désintéressé, comme la plupart des hommes. La preuve est que, en règle générale, n'importe quelle personne à qui l'on donnerait 25euros sans efforts supplémentaire l'accepterait.

Est-il irrationnel? Pourquoi travaille-t-il pour 20 euros et ne veut-il pas travailler pour 25euros? La personne travaille car elle est obligée de travailler pour vivre. Mais lorsque on va lui demander de travailler plus ou moins, elle va prendre en compte le coût de l'effort, qui est la supérieur.

Le raisonnement à la marge dit qu'il est parfaitement rationnel de refuser une heure supplémentaire si on estime que la compensation ne compense pas pour le coût d'opportunité de cet effort. Les décisions rationnelles que nous prenons sont prises à la marge, et la science économique prend des décisions marginales. L'économie ne peut pas expliquer le choix des métiers des individus.

5.La diversité des sujets traités

5.1.Les hypothèses de rationalité et le sport

Par exemple au tennis, on a remarqué que plus les prix à gagner sont importants et moins les joueurs font de fautes, car ils sont plus concentrés. On peut aussi, en foot lors d'un tournoi, étudier le nombre d'équipes régionales pour lequel les recettes seront maximale, et donc optimiser. De même au golf, mieux vaut attribuer plusieurs prix à gagner plutôt qu'un seul, pour que tous les joueurs fassent le maximum d'efforts et non les 5 meilleurs.

5.2.Le champ de la sciences politique

Des articles récents montrent que en sciences politiques, des relations statistiques ont valeur de causalité entre le type de constitution et un certain nombre de grandeur économique (taille de l'État, poids des dépenses sociales, croissance).


6.Conclusion: l'âge d'or de la discipline

L'âge d'or de la discipline est maintenant car c'est maintenant que nous avons le plus de données pour tester les théories, il y a donc deux choses qui doivent émerger. D'une part la science économique a développer de nombreux outils théoriques pour penser de nombreux problèmes sociaux de façon structurée, d'autre part elle a développer des outils d'analyse empirique.


7.Questions de l'amphi

7.1.Retour sur le raisonnement à la marge

Le raisonnement à la marge, c'est le raisonnement que je fais lorsque mon environnement varie de façon limitée, par exemple un changement de prix, ou si on me demande travailler plus. Ce n'est pas un raisonnement moyen, c'est un raisonnement marginal. Je pars de la situation dans laquelle je suis et je décide de travailler plus ou moins.

7.2.Retour sur le coût d'opportunité

Le coût d'opportunité est-il croissant ou décroissant? Il n'y a pas de réponse unique. Dans le cas de la fatigue ou de l'effort, plus je travaille, plus je peux supposer que mon taux d'opportunité va être croissant.

Publié dans Semestre 1

Commenter cet article