[DD] Séance 3 du 21 octobre 2008

Publié le par 1A 08/09 notes

Duhamel's debate


17h05 Pour cette deuxième édition de Duhamel's debate, je vous propose de reprendre le même format de prise de notes que la semaine dernière.

Première surprise d'entrée, Duhamel est décidément un vrai James Bond : il a amené avec lui son copain, le geek de SciencesPo qui s'occupe de tous les soucis des élèves concernant internet.

Duhamel porte aujourd'hui sa chemisette bleu ciel, comme un signe qu'il enverrait au monde entier que, malgré le temps grisâtre et maussade, lui reste l'homme qui apportera le soleil dans notre vie.

Le geek reprend les questionnaires, il est très satisfait puisque 91,4% des élèves (y compris vous j'espère) ont répondu à ce questionnaire dont l'utilité reste douteuse.


17h31 (et non, c bien l'heure exacte) : le cours n'a toujours pas commencé..! :D C'est toujours monsieur Geek qui parle, avant d'enfin passer la parole à Duhamel...et là, le showman reprend le dessus : il descend dans l' « arène » de Boutmy pour répondre à une fille qui voulait savoir si lorsqu' on passait en mode « video agrandie » (on voit déjà la groupie ) on pourrait faire continuer le cours au lieu de faire redémarrer la video au début.


17h37 : Un mec monte à l'estrade et tente de détruire Dudu en lui disant que ces cours de l'année dernière ne sont pas actualisées. Duhamel, piqué au vif, dit que quand le temps sera venu, il le fera.

Duhamel répond ensuite négativement à la question posée par cette même personne concernant la possibilité de rétablir le CM en live au deuxième semestre.

Et là, C'EST LE CLASH : une fille monte à la barre et demande si ce cours a été vraiment utile durant ce dernier mois. La salle applaudit, le foule est en délire, SciencesPo voit souffler un vent d'anarchie. Duhamel se défend, et dit que le dernier cours était très utile (hum hum...) et qu'il n'acceptera d'être jugé qu'à l'aune de la connaissance que nous aurons accumulé à la fin de l'année, et pas avant.

Une autre fille arrive pour poser une question honteuse : « est-ce qu'on pourrait mettre des e-cours pas enrichis mais instantanément en ligne? »

Duhamel la démonte donc, en disant qu'un e-cours sans enrichissement ne sert à rien.

Une dernière fille qui semble avoir expérimenté un style vestimentaire futuriste, pose une question d'actualité, concernant le sort d'un condamné à mort, dont l'exécution est prévue pour le 27 novembre, aux Etats Unis, et qui aurait des nouvelles preuves pour démontrer son innocence, qui a saisi la Cour Suprême pour savoir s'il était constitutionnel d'exécuter un homme qui aurait de nouveaux éléments pour démontrer son innocence. La fille demande ce que Duhamel en pense.

Duhamel dit qu'il ne peut répondre que « partiellement » (bref il en sait rien quoi) et dévie sur le fédéralisme américain, disant que l'abolition de la peine de mort ne pourrait pas avoir lieu, en Europe, dans un seul Etat fédéré (par exemple en Andalousie et pas en Navarre, impensable dans le cas de l'Esapgne) alors qu'aux Etats-Unis, c'est le cas : une vingtaine d'Etats ont la peine de mort uniquement.


17h49 : Incroyable mais vrai, le cours n'a toujours pas officiellement commencé. Il reste 11 minutes...

La toute première fille (celle de 17h31), revient à l'estrade et parle « au nom de la triplette 22 » : elle voudrait avoir des précisions sur le régime semi-présidentiel parce que son petit prof de triplette était en désaccord avec ce qu'avait dit Dudu dans son e-cours.

Il dit tout d'abord que c'est normal que les profs ne soient pas tous d'accord (utilité de cette déclaration, qui a bien duré 30 sec, à vérifier...)

Puis il redit, comme d'hab, que le régime présidentiel est un régime mixte qui emprunte au régime parlementaire et au régime présidentiel. Duhamel discute donc l'utilité de cette catégorie. Pourquoi? Bah parce que les régimes « semi-présidentiels » sont extrêmement différents les uns des autres (en gros il répète ce qu'il a dit dans son e-cours lol).

En gros, il dit qu'une catégorie nouvelle, qui ne nous informe pas, ou pas plus, sur la connaissance de celui qui dirige le pays, ne sert que peu.

En revanche, le présidentialisme, ça il kiffe, et ne le rejette absolument pas.


17h58 : Duhamel s'énerve (looooooool) c mdr! Il dit que « NON! NON! NON! La France n'est PAS un régime présidentiel! » en interrompant ainsi une question d'une meuf soumise de force qui commençait par « Vous dîtes que la France est une régime présidentiel, mais... »


18h : Fin d'un nouveau cours sublime.

Publié dans Duhamel (débats)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

rabbit 31/10/2008 11:40

great great, continue !