Boutry 14

Publié le par 1A 08/09 notes

Le mars 1848 des allemands
Introduction
I) La Situation des Allemands à la veille de mars 1848
L’Allemagne du 19ème siècle est naît dans le traité de Vienne du 10 juin 1815. Sous l’égide de ‘l’empereur d’Autriche , on crée une confédération germanique de 40 états . On a alors assisté a un phénomène de concentration politique . LE Saint Empire Romain Germanique comptait 350 unités territoriales , on passe a 40 . 
A) Les facteurs de la division politiques
a) Un empire
IL y a d’abord , un empire, l’empire d’Autriche qui en fait partie pour ses territoires germaniques ( Autriche actuelle et République Tchèque ) . L’empereur d’Autriche est un prince allemand
b) 5 royaumes
Le plus important , la Prusse a été l’un des vainqueurs de Napoléon . La Prusse a beaucoup profité du Traité de Vienne . Elle s’organise entre deux blocs , un bloc est et un bloc ouest ( Rhénanie et Ruhr plus grand région industrielle ) On la trouve a la frontière française pour servir de rempart a la France .
- La Bavière
-Le Hanovre
-Le Wurtemberg
- La Saxe au Sud de la Prusse
c) Les autres états
Il y a 18 grand duché 13 principauté 4 villes libres ( villes hanséatiques ) . Puis Francfort , capitale de cet espace germanique . C’est a Francfort que les gestes symboliques sont accomplis de la confédération
d) Une confédération sans pouvoirs
La confédération est symbolique , les états sont tous souverains . La seul manifestation de l’unité , c’est une Diète ( Réunion de représentant de la Confédération ) . Elle se réunit de temps a autre sans importance . La confédération germanique va très vite se caractériser par la rivalité de L’Autriche et la Prusse
e) la rivalité austro-prussienne
L’empire d’Autriche pose problème aux Allemands car il n’es pas entièrement germanique . Elle comprend des peuples non germaniques . L’Empire D’ Autriche est d’avantage un empire multinational que Allemand même si la dynastie est allemande . La Prusse est jeun ( 1648 ) c’est un état militaire avec une tradition militaire très ancienne . C’est un état bien administré  étendu a l’Ouest et qui va réaliser la première industrialisation du monde Germanique .
C’est la rivalité entre un état dynastique et un état moderne .
B) Les facteurs de division religieux
a) L’héritage de la réforme : un compromis entre catholiques et protestants
C’est dans le territoire germanique que la réforme de Luther est naît . Beaucoup de Princes allemands passent au protestantisme . Ce passage a la réforme a donné lieu a un siècle et demi  de Guerre avec une apothéose , la guerre de 30 ans 1618 1648 . La Guerre s’est terminé par une sorte de statu quo , le traite de Westphalie qui stabilise la carte religieuse de l’Allemagne selon un principe simple , a chacun la religion de son prince .
Ce partage religieux ne bougera pas pendant deux siècles . Une frontière invisible se met en place.  Elle sépare un Allemand Catholique d’un protestant .  Les états catholiques ont été affecté par les Guerres de la révolution et de l’empire . Les princes évêques sont aboli par la révolution et le traité de Vienne . En 1815 , seul deux états restent catholiques , l’Autriche et la Bavière . Et donc les autres états sont en majorité protestant
b) Protestantisme et identité national
Le protestantisme va dominé l’identité nationale allemande du 19ème . La langue allemande est fixé par Luther ,  la bible est traduite en Allemand par lui . Sa langue est le Saxon et le Saxon devient l’Allemand , le haut Allemand . C’est la réforme qui a donné a l’espace germanique la langue nationale .
Les milieux protestants dominent les élites . La plupart des membres de l’administration sont protestants  , les universités protestantes sont florissantes en Allemagne . Le courant intellectuel est majoritairement protestant .
L’Allemagne Catholique ( hormis deux états) est donc minoritaire , les polonais et les Rhénans par exemples . Ils fondent des contre cultures qui s’affirment et ressentent une domination
c) La minorité juive
Elle n’est pas négligeable et grandit .Elle est victime de violence ( 1819 1847 1848 ) Les élites juives se convertissent de ce fait .
C) Les facteurs de division économiques et sociaux
a) Au nord et à l’est : les espaces  des grands propriétaires
Elles tiennent a la structure de la propriété . Elle conserve des restes de servages qui ne seront que progressivement aboli . Surtout , elles s’organisent autour de Junker ( grand propriétaires terriens ) . Ils forment les élites de la Prusse , on les retrouve a tout les postes . ( Bismarck en sera un ) 
b) A l’ouest : les sociétés industrielles et commerçantes
Cette société est dominé par la bourgeoisie , les industrielles et la nouvelle société de la Ruhr . Les artisans pèsent de tout leurs poids .
IL y a des concentrations ouvrières dans la Ruhr . La masse paysanne est libre . Elle est asservie en Prusse .
c) La prépondérance prussienne
A partir des années 1830-40 , on entre dans la révolution industrielle en Allemagne ( fondée sur le fer , le charbon et le textile ) Dès 1850 elle a deux fois plus de chemin de fer que la France . Au cours de ce processus , il y a la processus qui fait figure d’état avancée . L’Autriche connaît un certain retard
D) Le courant unitaire
a) Le romantisme politique
IL a l’une de ces sources dans le monde Allemand . Herder théorise le sens de la nation , du peuple .  Le sang , le sol , la langue , la race . On exalte la grandeur du passé allemand , les légendes germaniques . On exalte le passé médiévale , on reconstruit la cathédrale de Cologne , on érige des monuments a toute les gloires allemandes .
b) La relation conflictuelle avec la France
La France avait été un modèle au 18ème . Puis elle les avait envahit . Napoléon avait écrasé l’Autriche et la Prusse ./ Mais la France exporte l’idée de nation . En 1813 , lors du soulèvement populaire en Allemagne , c’est au nom de la nation allemande . LE Mouvement de libération nationale est très populaire . Le sentiment nationale est anti-français . Dans les années 1840 la querelle du Rhin éclate , est il Allemand ou Français .
En 1841 le mouvement national se donne un hymne national qui proclame la grandeur de l’Allemagne mais les théories de la frontière naturelles . 
c) Les aspirations libérales et démocratiques
Elles sont de plus en plus force . On n’a jamais autant parlé des liberté allemandes . Le 3ème centenaire de Luther est exalté . Les mouvements étudiants suivent un romantisme de gauche Marx , Buchner etc.  Tout ces jeunes gens rêvent de démocratie et parfois de socialisme . La bourgeoisie de constitution . Beaucoup sont exilé en France . Ces revendications libérales sont aussi sociales .
Cette revendication social e sera forte dans la crise économique de 1846-47

II) Les tentatives de révolution nationale , libérale et démocratique
A) L’onde révolutionnaire
La confédération germanique sera vite touché par l’onde révolutionnaire .
a) La révolution viennois du 13 mars et sa postérité
A Vienne , tout commence . Elle entraîne la démission de Metternich ( qui dominait depuis 1810 ). On change d’empereur et on nomme un jeune homme  Franz Joseph . Puis une révolution a Budapest suit . Munich , le roi de Bavière Louis Ier abdique . 
b) La révolution berlinoise du 18 mars
5 jours après Vienne , la révolution gagne Berlin . C’est la première fois qu’elle éclate en Prusse . D’abord on fait tirer sur la foule mais très vite il cède et dès le 21 mars , il arbore le drapeau national allemand .
Dans toutes les petites villes et états la contagion révolutionnaire prend
c) Les associations de travailleurs
Des association d travailleurs , noyau démocratique composé d’artisans
B) Une organisation à l’échelle de la confédération
a) Le pré-parlement de Francfort ( 31 mars 5 avril 1848 )
Le pré-parlement , voit arriver a Francfort 600 représentants de tout les états allemands ( surtout des libéraux )  Dans ce pré parlement , on adopte une nouvelle structure fédérale .
b) Une nouvelle fédération démocratique
Le suffrage  universel masculin + institutions fédérales + convocation d’un parlement en mai 1848 .
c) L’effervescence
Elle est forte , tout les libéraux ne parlent que de régénération de l’Allemagne . LE sentiment unitaire est considérable dans un style très romantique .
C) Le parlement de Frankfort
a) Composition
Il se réunit dans l’Église Saint Paul ./Moyenne bourgeoisie , avocats , professeurs , journaliste , petite noblesse . Il n’y a aucun représentants des classes populaires . Les représentants de certains états on tun lieu très fort avec leurs gouvernements
b) Un parlement sans moyens
Dès le départ , ce parlement ne possède aucun moyen financier et militaire .
c) Comment faire l’unité : grande ou petite Allemagne
Le thème va porter sur l’unité Allemande . La très grande majorité veulent un empire mais comment le faire . On se divise entre la Grande Allemagne et la petite Allemagne . Les partisans de la grande allemande sont conduits par les Autrichiens et Bavarois . Ils souhaitent qu le partie germanique de l’Autriche reste allemand sous domination autrichienne . C’est une logique conservatrice . Si elle se fait , il y aura autant de catholiques que de protestants  .
Au contraire , les partisans de la petite Allemagne sont conduit par la Prusse . L’empire d’Autriche a un élément Germanique minoritaire  et donc cela se doit se faire autour de la Prusse . ( début de la Zollverein 1834 ) . On y retrouve un e solution nationale . IL sera entièrement occupé a ce débat . 
III) L’échec du parlement de Frankfort
A) Le retour des régimes conservateurs ( Automne 1848 )
a) En Autriche
Un chef militaire Schwarzenberg reprend Vienne après un siège . IL fait fusiller les révolutionnaires et rétablir l’ordre . Le principal Robert Blum est tué . François Jospeh est rétablit
b) En Prusse
Frédéric Guillaume IV s’appuie sur Manteffel et les Junker . IL dissout le Landtag . Mais la réaction en Prusse n’es pas complète . ( Constitution de 1850 avec des assemblées élues au suffrage universelle modéré , les électeurs sont divisé en 3 classes selon la richesse  )  . Elle proclame l’égalité civile et les distinctions de religion sont abolis . On a un régime semi parlementaire
B) La déclaration des droits fondamentaux
a) La proclamation
Égalité civile , civique , devant l’impôt et fin des discriminations religieuses
b) Le choix de la petite Allemagne
A la veille de se dissoudre , le parlement opte pour la petite Allemagne . Par 290 contre 248 , il propose la couronne au roi de Prusse
c) Le refus prussien
Mais il refuse cette couronne au nom du principe monarchique . IL ne veut pas tenir sa couronne du parlement et il craint la réaction Autriche,,e . Ce parlement se termine sur un désaveu . Son œuvre ser limité aux droits fondamentaux .
d) L’expulsion du parlement et les dernière résistances
L’armée expulse les derniers  députés . Les dernières résistants  se réfugient a Stugart  . Ce dernier Noyau est dispersé le 23 juillet 1849 
C) La reprise des affrontements dynastiques
a) La stratégie prussienne : une confédération d’Allemagne du Nord
Une partition de la confédération . L’Autriche et les états catholiques protestent . La guerre menace .
b) La reculade d’Olmutz
Frédéric Guillaume IV recule a Olmutz , il ne se sent pas capable . En novembre 1850 . IL renonce a la confédération du nord
c) Le retour à la Confédération
Le traité de Dresde en avril 1851 remet la confédération Germanique en place
Conclusion
- les droits fondamentaux
- La fin du romantisme allemand
-Institution parlementaire Prussien
Bismarck pense déjà que l’unité ne peut se faire que par la Force , la Realpolitik

Publié dans Semestre 1

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article