Cours 8 économie

Publié le par 1A 08/09 notes

Introduction

Équilibre sur le marché du travail
Interaction se fait sur le marché du travail
Les prix et les salaires sont liés par les relations
W=Pe F(u, z) P=(1+µ)W
En combinant les relations WS et PS on obtient , P=Pe(1+µ)F(u, z)

2.Offre globale
Dans ce chapitre , nous avons remarqué qu’il était nécessaires de ne pas se ternir seulement de la demande agrégée mais aussi de l’offre globale . . L’offre globale correspond a un niveau de production en fonction de l’équilibre sur le marché du travail .
2.2 Offre Globale
La relation entre offre et niveau des prix sur marché des biens ,
La production .

Relation positive entre offre de biens et niveaux de prix , les salaires sont négociés par anticipation des niveaux des prix effectives , les salaires sont plus rigides que les prix .

IL y a une relation croissante entre production et emploi et décroissante entre production et chômage . . Les syndicats lors des négociations salariales doivent tenir compte des anticipations des prix . Les salaires fixent leurs prix comme un taux de marge supplémentaire par rapport au coût du travail . .  On peut déterminer l’offre globale avec l’équilibre sur le marché du travail .  L’offre globale mesure la quantité de production offerte conditionné par l’équilibre sur le marché du travail .

Relation positive entre offre de biens et prix . 

Une fois que l’équilibre sur WS PS est déterminé , pour en déterminer la production d’équilibre ,  on tient compte du taux de chômage ( quantité de chômeurs par rapport a la population active )  production Y=N : N nombre d’employés
Donc u = 1-N/L=1-Y/L


IL y a une relation croissante entre prix fixé par les entreprises et prix anticipé par les travailleurs .

IL y a aussi une relation croissante entre production et prix , hausse de la production agrégée associée a une hausse des prix , lorsque la production augmente , l’emploi augmente et le taux de chômage diminue .
Conséquences , La Courbe OG pour une valeur donnée des prix ancitipée Pe , est croissante avec le niveau des prix P

La fonction de production se fait a rendement constants , P=Pe(1+µ)F(1-Y/L , z )

Cette équation suppose une relation croissante entre les prix et la production
Hausse de Y entraîne une hausse de l’emploi , qui entraîne une baisse du chômage , qui entraîne une hausse des salaires et donc des prix .
Graphiquement , ici l’équation OG est qualifié de courbe AS . OG est une fonction corsant , plus la production augmente et plus les prix augmentent . ON a une relation croissante entre production et prix . Enfin , on désigne une production naturel  cette production dépend correspond a la situation ou lke niveau des prix est égale aux niveaux des prix anticipées . Et nous sommes alors au point A(

Production d’équilibre
 - Niveau de production Yn qui correspond à l’emploi d’équilibre donc au chômage d’équilibre Un
-Niveau naturel de production ou encore PIB potentiel =Yn
- Productions d’équilibre indépendantes du niveau des prix .
A moyen terme ,  les  anticipations sont correcte des prix et ajustements des salaires nominaux W par rapport aux variations des prix , nous serons au PIB potentiel , ce moyen terme est important car a  les anticipations sont correctes et les salaires nominaux peuvent être ajuster par rapport aux variations des prix .
A court terme , on peut se tromper dans les anticipations , mais a moyen terme  , on peut ajuster salaires nmnaux et anticiper les prix .

-Emploi N et production Y restent inchangé suite a la modification de P

Une hausse des prix estimé en rapport avec la rélargir  entraîne une hausse du salaire  nominal mais la production restent inchangé  ou ne varie que très peu .

 A court terme , la variation du chômage et de la production autour de leurs niveaux d’équilibres , les anticipations de prix peuvent se tromper mais il y a une rigidité sur le court terme des salaires W

Si il y a des faibles anticipations de prix par les travailleurs à CT : Prix estimé sera inférieur au prix réel
- Les revendications salariales seront modérées
- le coût réel du travail W/P sera plus faible que celui escompté avec les prix estimé ( W/Prix estimé .
-La demande de travail des entreprises grandira et donc il y a aura une baisse du chômage et une hausse de la production .

Si les anticipations n’était pas bonne pour l’année 2008 , en 2009 les négociations seront plus forte et donc le prix augmente mais le salaire aussi et donc le coût réel ne bougera pas , l’emploi et la production ne sera pas alors affecté par les variations de prix .

A court terme , il peut y avoir des variations de chômage et de la production autour du niveau d’équilibre car a court terme , les erreurs d’anticipations sont possible et les salaires nominaux étant rigides , ils ne peuvent pas ajuster tout de suite leurs salaires .

Deux exemples de mauvaises anticipations , la hausse des matières premières n’a pas été prise en compte en 2006 et aussi , au passage a l’Euros , on n’avait pas anticipé la hausse des prix .

Mais à Moyen terme :
-Correction des anticipations des travailleurs
-Hausse des revendications salariales W pour pouvoir rattraper la perte de pouvoir d’achat W/P
- LE coût réel du travail W/P revient à son niveau initial et donc tout retourne comme avant .
- Chômage , emploi et production retrouvent leur niveau d’équilibre indépendant des prix P

 -Propriétés de l’offre globale
   - Fonction croissante des prix ; pour une valeur donnée du prix anticipé , une hausse de la production est associée à une hausse des prix ( a court terme  et cela transite sur l’équilibre sur le marché du travail )

-Niveau de production d’équilibre lorsque le prix anticipé est égal au prix observé  .Si le prix ancitipée est égale au prix observé , nous sommes dans une situation de moyen terme ou les anticipations s’ajustent .

- Si la production est supérieure à son niveau d’équilibre , le niveau des prix sera supérieur au niveau des prix anticipée ( Pe ) . Le niveau des Prix effectives est supérieurs aux Prix anticipée .
Lorsque les prix effectives sont inférieurs aux prix anticipées , la production diminues inversement .

- La hausse des prix anticipés déplace la courbe OG vers le haut , les travailleurs négocient des salaires W plus élevée ( WS) , cela est répercuté par des prix P plus élevés par le s entreprises pour une même production ( PS ) . Lorsque les salaires augmentent , les prix aussi . Cela se traduit par un déplacement vers le haut de la courbe OG . SI les prix anticipées augmente , les salaires nominaux vont augmenter et cette hausse sera répercuter par une hausse des prix .

On se déplace le long de la courbe OG lorsque les prix et la production se modifie   mais on déplace la courbe OG lorsque d’autres paramètres que les prix et la production se modifie . Si les prix anticipées  sont plus élevée , tout d’un coup les anticipations seront plus élevés , W aussi et donc les entreprises vont augmenter les prix d’autant . Pour un même niveau de production , on fixera un P supérieur 
La production Yn ne dépend pas du niveau des prix , cette production YN correspond ou le niveau des prix égalise le niveau des anticipations .

3.La demande globale DG .

-La demande de biens  qui est compatible avec l’équilibre sur le marché monétaire
- La demande dérive de l’équilibre IS-LM en tenant compte de l’effet des prix sur la demande , il y a aussi une relation décroissante entre demande globale et prix .
- Maintenant , nous tenons compte des évolutions de prix alors que dans IS LM les prix sont rigides .

Détermination de la demande globale
Rappel , dans IS-LM , P est fixe 
Mais quel est l’effet des prix sur la demande  ? Hausse de prix entraîne une baisse du stock de monnaie réelle M/P et donc un déplacement vers le haut de courbe
- Les prix vont avoir un autre effet dans IS , cela entraînera une hausse de i et une baisse de Y

Dans le modèle IS LM les prix étaient rigides , maintenant , lorsque les prix varient , cela a une influence . L’influence de la variation des prix sur la demande sera variable . Lorsque les prix augmentent , sur le marché monétaire , le stock de monnaie réelle M/P sera diminué , déplacement de la courbe LM vers le haut ..
La courbe de demande globale DG est décroissante avec les prix
Y=Y(M/P,G,T) M/P  a un effet + G a un effet   + et  T a un effet  -

Le revenu augmente , la demande augmente et donc le taux d’intérêt doit augmenter pour rétablir tout cela .
Si les prix augmentent , il y a une contraction de l’offre de monnaie et cela se traduira par un déplacement vers le haut de la courbe LM . Le nouveau point d’équilibre sera sur A’ .

Cette évolution dans le pan niveau des prix production , pour un prix plus élevé, la demande sera plus faible . LOrsque les prix augmentent , la demande diminue .

4) équilibre macroéconomique
 Il s’agit de la confrontation globale et de la demande globale
4.1 Détermination de l’équilibre macroéconomique
Offre globale traduit lofer de biens compatible avec l’équilibre sur le marché du travail

La demande globale traduit la demande compatible avec l’équilibre sur le marché monétaire
Égalisation entre OG et DG représente donc un équilibre simultané sur les marchés des biens , du travail et de la monnaie . On détermine un PIB d’équilibre synthétique , il est simple et riche , il représente l’équilibre complet dans l’économie .

Équilibre macroéconomique
Égalisation entre OG et DG
OG; P=Pe(1+µ)F(1-Y/L, z) ( courbe AS) 
DG ; Y=Y(M/P, G, T) ( Courbe AD)
Le plan se fait selon un modèle Y P , y pour la production et P pour le niveau des prix .

Lorsque les prix augmentent , i augmente pour rétablir l’équilibre sur le marché monétaire et cela se traduit par une baisse de la demande de biens . Nous sommes a l’équilibre lorsque l’offre est égale a la demande , lorsque les courbes As et Ad se rencontrent . Cela revient a comparer les équations DG et OG  .
DG provient de IS LM sauf que l’on a tenu compte de la variation des prix .
DG équivaut a IS LM sauf que l’on tient compte de la non rigidité des prix .
Le prix d’équilibre sera pas forcément le prix anticipée , la demande fut très important , les prix ont crut et ont un niveau supérieur au prix anticipée et donc Y fut supérieur a la production d’équilibre .

4.2 équilibre économique de court terme
 A priori , aucune raison pour que le niveau  agrégée Y soit égal au niveau e production d’équilibre potentiel Yn . A moyen terme , les anticipations sont corrigés . Mais a court terme , il n’y a aucune raison pour que Y de court terme soit supérieur a Yn .
Y peut être supérieur ou inférieur à Yn selon  des Pe et de l’environnement macroéconomique . Il est représenté par les variables M , G , T qui affectent la demande globale .

Mais que se passe t’il à moyen terme ?
L’économie retourne-t-elle à son niveau d’équilibre ?
Le PIB a été déterminé en confrontant OG et DG , si l’on est dans une situation de insuffisance de la DG alors la demande détermine la production , l’offre n’est pas a compter car la production s’ajustait a la demande

4.3 Chocs d’offre et chocs de demande à court terme
Comment identifier si l’économie est affectée à court terme à court terme par des chocs d’offre ou de demande ? Question cruciale pour mettre en place des politiques adaptées .

Exemple de la crise pétrolière des années 70 et de la stagflation . Choc de demande ou choc d’offre ?

Choc de demande négatif ,
Un choc négatif sur la DG déplace la courbe de DG vers la gauche , le PIB réel diminue alors et le niveau général des prix diminue .
 Si a P0 , pour un même niveau des prix , si la demande globale baisse , on a un déplacement vers la gauche de la courbe de demande .
Pour en être certain , il faut partir de la situation d’équilibre et se dire que si la demande globale baisse , le niveau de demande doit être plus faible , nous avons donc un déplacement ver la gauche , on est dans une choc de demande .
Le PIB réel diminue et le niveau général des prix diminue aussi .

Dans la crise actuelle , le niveau des prix baisse , nous sommes bien dans un choc de demande négatif .

Un choc d’offre négatif aura un impact différent sur le niveau des prix .
IL augmente les coûts unitaires de production et déplace ainsi la courbe d’offre globale vers le haut et vers la gauche . Si on a par exemple une hausse du coût de production , on aura un effet négatif sur OG . Cela affecte les coûts de production ou alors technologiques . Si on a un choc d’offre négatif lié a une hausse du coût du travail , dans ces cas à , OG , pour voir ses déplacements , il faut se dire que pour une même quantités de Y , les entreprises vont augmenter leurs marges pour récupérer leurs bénéfices ^perdues et donc le niveau des prix va augmenter . Pour

Le PIB réel diminue et le niveau général des prix augmentera . .

A l’équilibre l’offre est mois élevé et al demande si . L’offre est plus faible et donc les prix doivent augmenter et au fur et a mesure que les prix augmente , la demande baisse et l’on revient a l’équilibre . . Pour revenir a l’équilibre ,n il faut une hausse des prix car la demande est supérieur a l’offre ,


Conclusion
Dans un choc de demande négatif , cela se traduit à court terme par une baisse de la production et des prix .
Un choc d’offre négatif se traduit à court terme par une baisse de la production mais une hausse des prix .

Commenter cet article